News | 29 juin 2017

L’unité Prelude de Shell a pris le large vers l'Australie

Prelude

LONDRES, PARIS, HOUSTON, le 30 juin 2017 – Prelude, l’unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) de Shell, a pris la mer vers le large de l'Australie le 29 juin 2017.

Le FLNG Prelude a été construit par le consortium Technip-Samsung, sur le chantier de construction de Samsung Heavy Industries (SHI) à Geoje, en Corée du Sud.

TechnipFMC fournit la gestion de projet, l'ingénierie, la fourniture des équipements, l'installation et la mise en service de Prelude.
La construction a débuté avec la cérémonie officielle pour la première découpe d'acier en octobre 2012, suivie du lancement de la construction de la coque en novembre 2013. TechnipFMC s'est rapidement révélée leader dans le domaine du FLNG, notamment en raison de son expérience dans la liquéfaction de gaz naturel, le développement des champs sous-marins et les grandes plateformes flottantes de production de pétrole.

Longue de 488 mètres et pesant près de 600 000 tonnes, l’unité Prelude a été remorquée depuis les chantiers SHI de Geoje, en vue des prochaines étapes du projet : le raccordement et la mise en service. C'est la plus grande installation flottante offshore jamais construite au monde.

 "C’est une étape majeure dont peuvent être fiers tous les collaborateurs chez Shell, TechnipFMC et SHI. Félicitations à toutes les équipes impliquées. Je suis impatient d’assister aux prochaines étapes du projet sur le champ de gaz Prelude en vue du démarrage réussi de l’unité FLNG", souligne Nello Uccelletti, Président Onshore/Offshore de TechnipFMC. 

Conçue pour des profondeurs d'eau de 200 à 250 mètres, l'unité Prelude FLNG produira 3,6 millions de tonnes par an (mtpa) de gaz naturel liquéfié, 1,3 mtpa de condensat et 0,4 mtpa de GPL une fois en exploitation. L’unité sera opérée par Shell en co-entreprise avec INPEX (17,5%), KOGAS (10%) et OPIC (5%).

Construite pour la production et l'exportation de gaz naturel liquéfié au large des côtes d’Australie Occidentale, Prelude suffira largement à satisfaire les besoins annuels en gaz naturel de la ville de Hong Kong.

Crédit photo – Shell